Carnetdesentiments

Un carnet qui libère…

 

Mon premier article… Pourquoi ce blog, ces articles et le publier sur internet ? 13 août, 2010

Classé dans : articles presentations — carnetdesentiments @ 0:00

 J’adore écrire, essayer de mettre des mots sur mes sentiments. Mais je ne sais pas les exprimer à vive voix et je ne veux pas non plus tenir un petit carnet intime en papier comme « quand j’étais petite… ».

Et je le publie sur internet, parce que je sais que peu de monde viendra le voir, le lire, que je resterai anonyme, et que si des personnes viennent commenter ça peut être que bien pour moi. 

 A bientôt. Signé : .

 

 

Allez encore une semaine de passée… 22 août, 2010

Classé dans : Carnet — carnetdesentiments @ 22:00

Bonjour,

 

Aujourd’hui j’ai passé la journée seule à la maison. Depuis hier après midi, mon père et ma belle-mère étaient de mariage. 

Les deux jours avec ma belle-mère ne se sont pas trop mal passé. Elle a juste fait la remarque à mon père que le dernier matin je ne lui avait pas parlé… Je devrais toujours parler, parler… Mais de quoi ? 

Demain je reprends le boulot. Je suis contente. On va me croire maso d’aimer aller au boulot…

 La proposition de ma collègue pour aller passer du temps chez elle me trotte toujours dans la tête… Mais comme d’habitude je suis sur une balance qui ne veut pas s’équilibrer : un coup c’est d’un côté, un coup c’est de l’autre…

 

A bientôt. Signé : .

 

 

Ouf… 18 août, 2010

Classé dans : Carnet — carnetdesentiments @ 22:00

 Bonjour,

 

Aujourd’hui j’ai appris que je passais deux jours seules avec ma belle-mère… Ca me stresse juste de le savoir…

Ce soir j’ai fait comme s’il n’y avait rien, comme si j’étais heureuse, comme si…

J’ai hâte de reprendre les cours le 30 août…Et j’ai hâte de finir les cours…

 

A bientôt. Signé : .

 

 

Un lundi en congé… 16 août, 2010

Classé dans : Carnet — carnetdesentiments @ 22:00

Bonjour,

 

Aujourd’hui j’avais rendez-vous avec le professeur en ORL. J’étais réveillée à 7H00 et stressée parce qu’il allait me dire. 

Il ne m’a pas dit grand chose en faite. Il veut que je fasse un TDM (scanner) et on verra après, je le revoie le 24 novembre 2010 à 10H45.

J’y suis allée avec une amie, et l’après-midi on en a profité pour faire les magasins ça ma fait du bien. 

Et demain boulot !

 

A bientôt. Signé : .

 

 

Une journée avec des amies de presque longue date… 15 août, 2010

Classé dans : Carnet — carnetdesentiments @ 22:00

Bonjour,

 

Aujourd’hui, j’ai passé la journée avec deux amies connues en troisième, après mon déménagement. On a passé un bon moment j’ai oublié tous mes problèmes, mes idées noires. On a mangé ensemble a midi, on a fait des jeux de carte l’après midi avec de très nombreux fous rires comme avant. 

Ca m’a fait du bien.

Je stresse déjà pour demain, pour mon rendez-vous avec le professeur en ORL à 11h45… Une amie m’accompagne. On verra bien…

 

 A bientôt. Signé : .

 

 

Un retour vers… le passé. 14 août, 2010

Classé dans : Carnet — carnetdesentiments @ 22:00

Bonjour,

 

 

Aujourd’hui je vais écrire mon histoire, jusqu’à aujourd’hui le 14 aout 2010. Il faut bien commencer par quelque chose.

J’ai 19 ans. Je suis diabétique de type 1 depuis 12 ans. Je suis sous pompe à insuline depuis 7 ans. J’ai une surdité congénitale découverte l’année dernière et je suis appareillée depuis 8 mois.

J’ai deux petites soeurs, des parents qui ont divorcés depuis 5 ans et un papa qui s’est remarié l’année dernière.

Mon papa a un cancer des os, nous l’avons appris il y a trois mois. Il a des chimio toutes les 3 semaines. Moralement il va bien, physiquement il est très fatigué.

Quand mes parents ont divorcés, moi et mes deux petites soeurs sommes allées habiter avec notre mère à une heure de notre ancien logement, de nos anciennes écoles, de nos amis. Mon père, lui est repartit vivre vers sa famille à deux heures de chez nous. J’ai donc eut un nouveau collège, de nouveau(lles)x ami(e)s. Une période difficile pour moi : mes anciens amis n’ont jamais repris de mes nouvelles, et mon père était loin.

Les relations entre moi et ma mère étaient tendues : on ne se disait rien… Celles avec mes soeurs n’étaient pas mieux, on se tapait dessus…

Les trois années de lycée ont aussi été difficiles : je ne supportais plus rien, plus personnes, je n’avais plus rien envie de faire, je ne faisais plus rien, je me renfermais, je pleurais beaucoup, mes études ne comptaient plus… Vous me diriez c’est une crise d’adolescence, mais je n’ai jamais répondu à mes parents, je n’ai jamais essayé de dépasser les limites, pire qu’une petite fille modèle…

Mon année de terminale fut très compliquée, ma prof de sport m’a beaucoup soutenue, une amie que je considérai comme ma meilleure amie m’a aussi beaucoup aidée, elles me disaient souvent que je n’avais vraiment pas l’air d’aller bien. Elles m’ont conseillées de voir un psychologue ou un psychiatre, ce que je n’ai pas fait. Pour moi, voir un psy signifiait être malade. J’ai eu mon bac aux rattrapages de justesse, et mes vacances se sont pas très bien déroulées, ça allait de moins en moins bien et ma copine m’a un peu bousculée et j’ai pris un rendez-vous au CMP avec un infirmier psychiatre. Durant notre entretien, je ne savais pas quoi dire, je ne savais pas quoi faire. Je n’ai rien fait. Je n’ai rien dit.

Durant cette année, j’ai aussi fais du n’importe quoi avec mon diabète. Je ne faisais plus les test, les injections. Mon diabète est déjà très compliqué, je fabrique des anticorps qui détruisent l’insuline que je m’envoie… Et ça j’en ai parlé à très peu de gens.

Et puis une nouvelle année scolaire a commencé. Je commençais un BTS en apprentissage, je suis allée habiter chez mon père et ma belle-mère en espérant que les relations avec ma mère et mes soeurs seront meilleures. Maintenant j’écris au présent puisque je suis encore dans cette situation. A l’école je suis en internat dans une MFR, dans une classe de 13 filles. Au travail, je suis dans une équipe très solidaire, très à l’écoute. Je me suis dit je recommence à zéro, je tourne une page de ma vie. Mais aujourd’hui, je sais que cette page tournée fait toujours partie du même livre, du livre de ma vie et qu’on ne peut pas lire le deuxième chapitre si on ne se rappelle pas du premier.

Et les relations avec ma belle-mère et mon père se sont dégradées. Je me suis beaucoup remise en question… je me rends compte que je suis une fille hypersensible, qui s’est mise une carapace, sans laisser de porte d’accès. Je me suis aussi rendue compte que ma mère, qui fut toujours à la maison, m’avait « chouchoutée », elle faisait presque tout pour nous (la vaisselle, le ménage, le linge…). Ma belle-mère est une femme qui a beaucoup de caractère, qui aime qu’on fasse comme elle veut elle.

J’ai le droit à de très nombreuses remarques. « Tu ne fais jamais à manger », et si je le fais « J’avais prévu autre chose » ou « tu t’es pas foulée… ». Quand je fais le ménage « non on fait pas comme ça ». Je fais des chèques chaque mois à mon père pour payer les assurances (47,67€, un accord avec lui), elle m’a dit « tu sais, si ma fille me faisait un chèque d’un montant qui n’est pas un chiffre rond, je le déchirerait devant elle ». D’après elle je n’ai pas d’initiatives. Ces deux dernières remarques elle me l’ont fait jeudi matin dernier avant que je parte au travail.

A chaque fois je me pose beaucoup de questions sur moi, sur mes gestes, sur mes paroles… J’ai « peur » de me retrouver avec elle, je reste mes soirées dans ma chambre.

Je voulais en parler avec mes collègues de boulot, mais ma belle-mère était leur ancienne responsable et elle était très appréciée, et ils la voie encore de temps en temps. Je me disais que je pouvais pas la critiquer devant eux.

Et jeudi dernier j’ai complétement craquée au bureau… Le responsable est venu me parler et m’a expliqué que ce n’était pas parce qu’ils connaissaient tous bien ma belle-mère qu’ils ne me soutiendraient pas et qu’ils iraient tout lui répéter.

Hier j’étais en congé, et après le boulot je suis partie chez ma mère directement. Je n’ai donc pas revu ma belle-mère et mon père. J’ai peur d’être lundi, où je vais revenir chez eux.

Une de mes collègue m’a aussi proposé, si ça n’allait pas, de me loger quelques temps. Ca fait longtemps que je me dis que je pourrais prendre un logement, mais je n’arrive pas à en parler avec mon père. Depuis qu’elle m’a parlé de cette solution, je suis en pleine réflexion, d’un côté j’ai vraiment envie d’acepter et de l’autre je n’arrive pas à leur parler…

 

Ce soir je vais au cinéma avec mes deux soeurs. On ne l’a encore jamais fait de sortir toutes les 3.

Demain je retrouve des amies du lycée, je ne sais pas si j’ai vraiment envie de les voir…

Lundi j’ai un rendez-vous avec un professeur en ORL, pour savoir un peu plus sur mes problèmes de surdité.

Je ne sais pas si tout est là mais le plus gros oui…

 

A bientôt. Signé : .

 

 
 

azona |
Toutes les choses ont une f... |
Souvenirs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MODETRO
| oxyjeanne
| Rencontres de destin